Changes

Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), gare de Tunis Ville, place Barcelone Tunis RP1001, Tunis, TUNISIE.

Une nouvelle version du dossier d'appel d'offres (datée 31.5.2019) est désormais disponible. La nouvelle version contient les réponses aux demandes de clarifications. Veuillez télécharger la nouvelle version en suivant le lien:

https://www.ebrd.com/work-with-us/procurement/p-pn-190502c.html

Deadline Date2019-07-01
Publication Date2019-06-13
CountryTunisia
Procurement StatusAmended
TypeOpen procedure
Contract TypeServices
Award CriteriaNot specified
OrganisationSociété nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT)
TownTunis
Class Code45234115
Class DescriptionRailway signalling works
SourceOffice for Official Publications of the European Communities - Tenders electronic daily (Ted)

Version of 2019-05-08

EBRD - SNCFT Network Upgrade: plan for the development and modernisation of the rail network by 2040

Changes

Réf. de passation de marché: 9415-RFP-49086

Secteur d’activité: transport.

Numéro de projet: 49 086.

Source de financement: BERD.

Type de contrat services de consultants.

Type d’avis demande de propositions.

Date d’émission 2.5.2019.

Date de clôture 1.7.2019 at 11:00 local time.

Clarifications vérifier régulièrement les clarifications.

Lien vers le dossier de passation du marché: https://www.ebrd.com/work-withus/procurement/p-pn-190502c.html

Agence d’exécution (maître d’ouvrage): nom de l’entité sélectionnant et engageant le consultant en sous-traitance

Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), gare de Tunis Ville, place Barcelone Tunis RP1001, Tunis, TUNISIE.

La personne contact du maître d’ouvrage: monsieur Abdellatif Cherni, directeur central du domaine ferroviaire, Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), gare de Tunis Ville, place Barcelone Tunis RP, 1001, Tunisie

abdellatif_cherni@sncft.com.tn

Description du projet: la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (la «BERD» ou la «Banque») a octroyé un prêt de 160 000 000 EUR à la Société nationale des chemins de fer tunisiens («SNCFT» ou le «Client») pour financer un programme de modernisation du réseau qui comprendra:

— le doublement de la section terminale de la ligne de chemin de fer électrifiée de la banlieue du Sahel entre Moknine et Mahdia (ligne 22),

— la signalisation des gares et des lignes entre les villes de Monastir et Mahdia, y compris l’adaptation et la réhabilitation des installations de signalisation existantes,

— l’acquisition de 6 rames automotrices électriques («EMU»), et,

— la modernisation de la ligne de chemins de fer Ouest-Sud entre Tunis et Kasserine (ligne 6), l’aménagement des gares et des voies et, la rectification du tracé, et la signalisation des gares et des lignes entre Jebel Djeloud et Gaafour, ainsi que la construction d’une liaison de télécommunications en fibres optiques entre Jebel Djeloud-Dahmani-Kef et les travaux de renouvellement de la voie (collectivement dénommés le «Projet»).

Le réseau de chemins de fer tunisiens (SNCFT) s’étend sur 2 165 km et couvre la plus grande partie du pays. Sur la longueur totale de 2 165 km, 471 km de voies sont à écartement normal et 1 686 km à écartement métrique et 8 km à double écartement.

Le projet comprend les éléments suivants:

a) pour la ligne 22 (Sousse — Mahdia):

— travaux d’infrastructure et d’électrification afin de doubler la section entre Moknine et Mahdia,

— travaux de réhabilitation des gares, arrêts et locaux techniques,

— 2 ouvrages de dénivellement rail/route afin de supprimer 2 passages à niveau,

— signalisation de 5 gares et signalisation de la ligne entre Monastir et Mahdia, y compris l’adaptation, la réhabilitation et/ou le renouvellement des installations de signalisation existantes (systèmes d’enclenchement, passages à niveau et système de bloc automatique lumineux) entre Sousse Sud et Mahdia,

— poste de commande centralisé), et,

— acquisition de 6 rames EMU;

b) pour la ligne 6 (Tunis — Kasserine):

— rectification du tracé de la ligne entre Bir Mcherga et Sers,

— Renouvellement de la voie et du ballast (RVB) sur 135 km disséminés sur l’ensemble de la ligne,

— signalisation de 11 gares et signalisation de la ligne entre Djebel Djeloud et Gaafour, y compris la rénovation du faisceau des voies des gares,

— installation d’équipements de signalisation et intégration de certains passages à niveau,

— confortement des plateformes et renforcement des ouvrages d’art, et,

— construction d’une liaison de transmission sur support en fibres optiques entre Jebel Djeloud et Dahmani et entre Salines et Le Kef,

— jusqu’en 2010, le trafic était raisonnablement stable.

La SNCFT transportait environ 10 000 000 t de marchandises par an, notamment 7 000 000 t de phosphate, et 40 000 000 de passagers, dont 6 000 000 utilisaient les services des grandes lignes. Cependant, en 2011, une grande partie du transport du phosphate a été transféré vers le réseau routier et il y a eu également de fortes baisses des marchandises générales et des passagers non urbains liées au printemps arabe et à la récession économique. Depuis, le trafic s’est partiellement redressé, mais demeure plus faible qu’en 2010.

La SNCFT est une société publique qui est responsable de la gestion, l’exploitation et l’entretien du réseau dans le cadre d’une concession. L’État verse des paiements annuels pour soutenir les services suburbains à Tunis et au Sahel, ainsi que certaines lignes secondaires à faible trafic. Elle est également responsable des investissements dans l’infrastructure. Cependant, la baisse du trafic en 2011 a eu de graves effets sur la situation financière de la SNCFT et il y a eu une détérioration graduelle de l’état de l’infrastructure, ayant donné lieu à des effets négatifs sur la ponctualité des trains et la durée des parcours.

Pour satisfaire aux besoins des unités d’affaires de transport de la SNCFT, le réseau a donc besoin d’une mise à niveau complète et d’une amélioration des conditions d’exploitation et de maintenance du réseau ferroviaire. Outre la mise à niveau de l’infrastructure, il existe des considérations à long terme dont il faut étudier l’opportunité et en définir la stratégie appropriée à savoir:

— l’électrification du réseau des grandes lignes,

— la conversion du réseau à écartement métrique en un réseau à écartement normal,

— la construction de nouvelles lignes à grande vitesse afin d’assurer l’intégration avec les autres réseaux du Maghreb,

— la modernisation et la généralisation des systèmes de signalisation ferroviaires et des télécommunications ainsi que tous les autres projets associés visant le renforcement de la sécurité et l’amélioration de la qualité de service et de la productivité de la société,

— la politique d’acquisition du matériel roulant,

— la politique de la maintenance du matériel roulant et les établissements de maintenance et d’entretien associés,

— la politique de la maintenance de l’infrastructure et de la superstructure,

— la construction de nouvelles lignes et/ou le rétablissement des lignes fermées afin de soutenir les priorités nationales en matière de développement et de croissance économique, sociale, technologique et industrielle du pays et en particulier des régions enclavées.

Celles-ci doivent tenir compte des grands projets d’investissement dans d’autres secteurs dont le transport et l’industrie dont nous citons:

— port d’Enfidha (construction et exploitation d’un port en eaux profondes et d’une zone d’activités de logistique),

— aéroport d’Enfidha,

— le projet minier pilote de Sra-Ouertane (traitement et exploitation de phosphates dans la région de Ksour, dans le gouvernorat du Kef),

— l’embranchement avec les zones logistiques nationales prévues au plan national de transport à l’horizon 2040,

— le développement des activités commerciales parallèles valorisant les biens mis par l’état à la disposition de la SNCFT.

La SNCFT souhaite à présent engager un consultant (ci-après dénommé le «Consultant») pour élaborer, conjointement avec la SNCFT, les grandes lignes d’une stratégie de développement couvrant au moins les domaines susmentionnés (ci-après dénommée la «Mission»).

Objectifs de la mission.

L’objectif de la mission est de produire un plan stratégique de développement du transport ferroviaire à l’horizon 2040 tenant compte de la mise en œuvre complète des axes de développement présentés ci-dessus. Conformément aux dispositions actuelles en matière de financement, et étant donné que les investissements requis relèveraient en grande partie de la responsabilité de l’État et éventuellement du secteur privé, le plan stratégique reposerait par conséquent sur les avantages économiques et sociaux généraux. Des investissements, pour le pays qui devraient tenir compte de la capacité financière de l’État au cas où un partenariat public-privé («PPP») ne serait guère probable.

Description de la mission.

A) rapport initial

Le consultant:

— examinera les études sur les sujets liés à cette mission déjà entreprises par la SNCFT,

— examinera les coûts unitaires de l’électrification, de la conversion de l’écartement métrique à l’écartement standard et de construction des nouvelles lignes dont celle à grande vitesse en s’appuyant sur les expériences des autres pays, et en dresser la stratégie à adopter et en examinera les conséquences sur le développement du parc du matériel roulant et des établissements de maintenance associés,

— prendra en considération, dans la mesure du possible, les projets de chemins de fer inclus dans le plan national des transports actuellement en préparation et en proposera des éventuelles améliorations visant l’optimisation et la pérennité des investissements,

— dressera la liste des lignes susceptibles d’être construite et/ou rétablies et en fournira un avis préliminaire sur la faisabilité et la rentabilité économique sur la base d’une synthèse des informations sur les populations concernées, les dispositions actuelles en matière de transport, etc,

— dressera la liste des gares et biens qui pourraient explorer des nouvelles ressources pour la SNCFT et les possibilités de leur développement,

— préparera le plan de travail de la mission;

B) plan de développement

Le consultant accomplira cette tâche en étroite collaboration avec la SNCFT, utilisera les études existantes dans la mesure du possible, et examinera et mettra à jour, si nécessaire, les estimations des coûts figurant dans ces études;

C) projet de plan de développement

Le consultant consolidera les résultats des différents éléments jusqu’en 2040. Pour ce faire, il devra s’appuyer sur une comparaison indicative des coûts et des avantages des projets pour chacun des domaines précités, en se basant sur des critères généraux.

Ceux-ci devront inclure les coûts, les avantages pour les usagers, les avantages pour l’exploitant, l’aide au développement, l’impact sur l’environnement, le soutien des transports «verts» et l’impact social. Il n’est pas prévu que le plan ne consiste qu’en un seul type de projet mais que, en consultation avec la SNCFT et le gouvernement, il propose une gamme de projets potentiellement harmonisés.

Procédure de sélection du consultant: sélection à concurrence ouverte en une étape.

Les entreprises ou les groupements d’entreprises intéressés sont invités à soumettre une proposition technique et financière.

Date de début et durée de la mission: il est prévu que la mission aura une durée de 6 mois. Il est actuellement envisagé que le consultant soit présent en Tunisie de façon significative pendant la première moitié de la mission, et qu’il soit présent en tant que de besoin pendant la seconde moitié de la mission, en fonction des exigences du client et du projet.

Estimation du coût de la mission: 250 000 EUR HTVA).

Source de financement: le contrat devrait être financé par la BERD. La sélection et la passation de marché sont soumises à la disponibilité des fonds.

Admissibilité: il n’y a pas de restriction d’admissibilité fondée sur le pays d’origine du consultant.

Conditions de soumission: afin de déterminer la capacité et l’expérience des consultants souhaitant être sélectionnés, le consultant doit soumettre une proposition conformément à la DDP.

Notes importantes:

1) la sélection se fera normalement parmi les propositions reçues en réponse à cette notification uniquement, sur la base des critères de sélection énoncés dans la DDP. Le consultant le mieux classé sera sélectionné et invité, sous réserve de la disponibilité des fonds;

2) toutes les mises à jour et les clarifications du présent avis de marché et/ou de la DDP seront annoncées comme mises à jour dans cet avis, sans autre notification. En cas de modification de la DDP, les consultants devront télécharger la version mise à jour de la DDP. Les consultants sont tenus de vérifier périodiquement l’avis pour les mises à jour. La non prise en compte des mises à jour lors de la préparation de la proposition peut entraîner la disqualification ou des pénalités pour les scores de l'évaluation.

Deadline Date2019-07-01
Publication Date2019-05-08
CountryTunisia
Procurement StatusActive
TypeOpen procedure
Contract TypeServices
Award CriteriaNot specified
OrganisationSociété nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT)
TownTunis
Class Code45234115
Class DescriptionRailway signalling works
SourceOffice for Official Publications of the European Communities - Tenders electronic daily (Ted)

Related Procurements

Deadline: Jul 5, 2019
As part of the Teaching for Success Tunisia programme, the British Council is arranging a programme with the Tunisian Ministry of Education to provide training to state school primary teachers...
View more